Les respirateurs de soudage Beta

Assistance pour BETA XFA/SFA/PFA

BETA XFA/SFA/PFA Manuels
Manuels
Beta e90 FA Manuel PDF
PFU 210e Manuel PDF
PFU Filters Manuel PDF
RSA 230 Manuel PDF

Support FAQ

Où puis-je obtenir de l'assistance et/ou des consommables pour mon équipement Kemppi ?

Vous pouvez obtenir de l'assistance et des consommables auprès de votre représentant Kemppi le plus proche. Recherchez nos représentants les plus proches.

Comment puis-je trouver l'atelier de réparation Kemppi le plus proche ?

Pour trouver l'atelier de réparation Kemppi le plus proche, consultez notre carte.

Your equipment FAQ

Pourquoi devrais-je utiliser un respirateur de soudage ?

Des composants dangereux sont présents sur un site de soudage, et il est nécessaire d'utiliser une protection respiratoire appropriée pour protéger votre santé à court et long terme. Les vapeurs et gaz de soudage proviennent de la combustion des métaux de base, des matériaux d'apport, de leurs revêtements, des gaz de protection, des peintures, ainsi que des réactions chimiques liées à la lumière ultraviolette et à la chaleur des arcs, ainsi que des contaminants dans l'air en provenance de solvants et de produits de nettoyage.

L'exposition aux fumées de soudage constitue un risque professionnel majeur et peut causer plusieurs problèmes de santé en l'absence de protection respiratoire. Le rayonnement ultraviolet dégagé par le soudage réagit avec l'oxygène et l'azote de l'air pour former de l'ozone et des oxydes d'azote. En concentrations élevées, ces derniers provoquent des maladies pulmonaires. À faible concentration, ils irritent le nez et la gorge.

Un seul soudeur de production peut produire 20 à 40 g de fumées par heure, soit environ 35 à 70 kg de fumées par an. Les niveaux de limite d'exposition professionnelle (LEP) aux particules de fumée de soudage sont définis par mg/m³, c'est-à-dire par la concentration de fumées dans l'air en milligrammes par mètre cube d'air. Pour les fumées de soudage générales, le niveau auquel il est recommandé d'utiliser une protection respiratoire est de 5 mg/m³. Consultez les normes et recommandations locales, et veillez à choisir un appareil respiratoire Kemppi répondant à vos besoins.

Comment fonctionne un respirateur de soudage ?

Un respirateur de soudage se compose d'un respirateur PAPR (respirateur purificateur d'air autonome), d'un tuyau d'air et d'un masque de soudage intégrant un joint facial. Le PAPR dispose d'un moteur de ventilateur alimenté par batterie. Il est équipé d'un filtre à particules ou d'une combinaison de filtres à particules et à gaz. Il existe également des systèmes de distribution à apport d'air, qui utilisent de l'air comprimé pur respirable.

L'air purifié est alimenté par le tuyau d'air vers le masque, créant une pression positive à l'intérieur de la coque du masque et du joint facial. Une pression positive à l'intérieur du masque de soudage signifie que la respiration est facilitée et que l'air ambiant contaminé ne peut pas circuler à l'intérieur du masque. C'est un respirateur dit à pression positive.

Quelle est l'autonomie de la batterie du respirateur de soudage Gamma et Beta ?

Robuste et durable, le PFU 210e permet de sélectionner deux vitesses de ventilateur (160 l/min et 210 l/min), il dispose de témoins d'état de la batterie et du filtre, et offre la possibilité de choisir entre des batteries standard ou de grande capacité. La technologie lithium-ion de la batterie garantit une charge rapide et la puissance de protection nécessaire, avec un filtre à particules ou des ensembles de filtres combinés avec le filtre à gaz A1B1E1. Lorsque le filtre à gaz A1B1E1 est utilisé, la technologie Smart Sense régule automatiquement le PFU 210e pour une vitesse d'air de 160 l/mn afin de prolonger la durée de vie du filtre et de la batterie. La batterie à charge rapide optimise les heures de travail, car vous pouvez utiliser une nouvelle batterie et un nouveau filtre à particules pendant environ 8 heures (pour une batterie SD) et 16 heures (pour une batterie HD).

De quel modèle de respirateur de soudage ai-je besoin pour souder de l'acier inoxydable ?

Il n'y a pas de règles quant au choix du filtre à utiliser avec des matériaux spécifiques. Cela dépend de nombreux facteurs tels que le traitement de surface, la pureté du matériau et la contamination de l'environnement ambiant (c'est-à-dire le taux d'ozone). Un filtre combiné (filtre à particules et à gaz) crée toujours la meilleure protection contre les fumées et les gaz nocifs.

Consultez notre catalogue sur la sécurité du soudage pour un tableau plus détaillé sur les dispositifs de filtrage et les produits chimiques.

À quelle fréquence dois-je changer les filtres de mon respirateur de soudage PAPR ?

Le PFU 210e PAPR dispose d'un système de mesure automatique de l'état du filtre. Un voyant LED dans l'interface utilisateur s'allume en rouge, le moteur de vibration démarre et un bruit d'alarme peut retentir lorsque le filtre doit être changé immédiatement. Il convient de surveiller de près la couleur du voyant LED dans l'interface utilisateur. Lorsqu'il s'allume en orange, le filtre est sur le point de se boucher et doit être changé. Si l'autonomie de la batterie commence à être trop courte, il peut être utile de changer le filtre à particules ou le préfiltre.

Comment puis-je savoir à quel moment il convient de remplacer le filtre à gaz de mon respirateur de soudage PAPR ?

Le filtre à gaz ne collecte pas de particules comme le fait le filtre à particules (le filtre à gaz ne se bouche pas comme le filtre à particules). C'est pourquoi le filtre à particules doit toujours être fixé sur le filtre à gaz = filtre combiné. Le seul moyen de savoir si un filtre à gaz filtre toujours les gaz comme il se doit est le test d'odeur. Si un utilisateur peut sentir une odeur s'introduire dans le masque de soudage, le filtre à gaz doit être changé immédiatement. Si le gaz nocif n'a pas d'odeur, un intervalle régulier de remplacement du filtre à gaz est recommandé.

Quelle est la différence entre les normes TH2 et TH3 ?

Les facteurs de protection nominale attribués par les autorités de normalisation européennes à une classe de respirateur (PAPR ou à apport d'air comprimé respirable et équipé d'une cagoule ou d'un masque selon la norme EN12941) définissent un facteur de protection nominal (FPN) basé sur les tests d'efficacité contre les fuites vers l'intérieur du dispositif de protection respiratoire. Pour les respirateurs de soudage certifiés TH2, la fuite vers l'intérieur est autorisée à un maximum de 2 %. Pour les respirateurs de soudage certifiés TH3, la fuite vers l'intérieur est autorisée à un maximum de 0,2 %. Tous les modèles de respirateurs de soudage PARR Kemppi sont conformes à la norme EN12941 et leur classe est TH2 ou TH3.

Qu'est-ce que la protection respiratoire à apport d'air externe ?

Avec la protection respiratoire à apport d'air externe, l'air respirable fourni à un masque de soudage à l'air frais est créé par un compresseur. Les sources d'air comprimé respirable doivent répondre aux réglementations locales sur la qualité de l'air.

Les respirateurs de soudage reliés à une alimentation en air respirable provenant d'un compresseur respectant la norme 12021 sont définis dans la norme EN 14594. Les respirateurs de soudage Kemppi doivent uniquement être utilisés dans des zones dans lesquelles la teneur en oxygène dépasse 17 % et ils ne doivent pas être utilisés comme appareil respiratoire autonome ou pour s'échapper.

Qu'est-ce que la protection respiratoire à apport d'air autonome ?

Avec une protection respiratoire à apport d'air autonome, l'air respirable entrant à l'intérieur du masque de soudage est purifié par une unité de filtrage à batterie (voir ci-dessus « Comment fonctionne un respirateur de soudage » ou un système d'air respirable comprimé (voir ci-dessus « Qu'est-ce que la protection respiratoire à apport d'air externe ? »). Le terme protecteur respiratoire à apport d'air autonome désigne le même dispositif que le terme respirateur à purification et apport d'air autonome, et l'abréviation de ce dernier est PAPR.

N'est-il pas moins cher d'acheter des masques de soudage jetables qu'un respirateur de soudage ?

Les masques faciaux jetables représentent une solution peu coûteuse pour du soudage occasionnel. Cependant, les soudeurs professionnels et les fabricants utilisent généralement 1 masque jetable par jour. Au fil du temps, leur coût devient supérieur à l'investissement consenti pour l'achat d'un PAPR de qualité ou d'un système à apport d'air, même en tenant compte des filtres de remplacement, sans parler du gaspillage associé à l'utilisation de masques jetables. Habituellement, les systèmes PAPR offrent une meilleure protection respiratoire et sont plus confortables à long terme en raison de la circulation d'air de refroidissement.

Vous avez des questions ?

N'hésitez pas à nous contacter si vous rencontrez d'autres problèmes ou si vous avez des questions

Le précurseur du soudage à l'arc

Kemppi fait figure de leader en matière de conception au sein de l'industrie du soudage à l'arc. Par l'optimisation continue de l'arc de soudage, nous nous engageons à améliorer la qualité et la productivité du soudage. Kemppi propose des produits, des solutions numériques et des services avancés pour les professionnels, qu'ils soient employés dans des entreprises de soudage industriel ou entrepreneurs individuels. La facilité d'utilisation et la fiabilité de nos produits constituent nos principes directeurs. Afin de rendre disponible notre expertise à un niveau local, nous travaillons avec un réseau de partenaires hautement qualifiés couvrant plus de 70 pays. Basé à Lahti, en Finlande, le groupe Kemppi emploie presque 800 professionnels dans 17 pays et réalise un chiffre d'affaires de 140 millions d'euros.

Kemppi – Designed for welders

Fermer

Caractéristiques techniques