Soudage MMA

Applications, équipements, électrodes et techniques

Le soudage MMA est une méthode de soudage qui utilise une baguette dans le porte-électrode comme électrode de soudage. L’arc se forme entre la baguette et la pièce ouvrée.

La différence par rapport aux autres méthodes de soudage est que la baguette de métal d’apport qui sert d’électrode de soudage se réduit constamment pendant la progression du soudage MMA. En soudage TIG et MIG/MAG, la longueur de l’électrode reste constante ; la distance entre la torche et la pièce ouvrée est donc toujours la même. Toutefois, en soudage MMA, le porte-électrode doit continuellement être approché davantage de la pièce ouvrée afin de préserver la distance entre l’électrode et la soudure en fusion. Cela constitue une difficulté particulière du soudage MMA.

Applications du soudage MMA

Le soudage MMA peut être utilisé dans pratiquement toutes les conditions, et constitue à ce titre une méthode de soudage universelle. Il est communément utilisé dans les sites d'installation où il est nécessaire d’avoir un bon accès aux postes à souder et où le travail est souvent effectué en extérieur.

Le soudage MMA est une méthode couramment utilisée, par exemple, pour souder les tuyaux des centrales électriques ou pour d’autres opérations de soudage de tuyaux. C’est également la méthode de soudage préférée des bricoleurs et des petits ateliers de réparation. Elle peut aussi être utilisée pour le soudage sous-marin, qui fait appel à des matériaux d’apport spécialement conçus pour les environnements sous-marin.

Équipement de soudage MMA

Un soudage MMA nécessite une alimentation électrique, un câble de masse et un câble de soudage équipé du porte-électrode. Il n’y a pas de gaz de protection puisque l’électrode de soudage est revêtue d’un matériau qui produit un gaz de protection et un laitier sur le bain de soudure en fusion. De nombreux postes à souder TIG conviennent également au soudage MMA.

De petits onduleurs permettent aujourd’hui d’accroître la mobilité et l'accessibilité. La source d’énergie peut, par exemple, être branchée sur un générateur avec de longs câbles de branchement, afin de placer le poste à souder à proximité de la pièce ouvrée. Les plus petites sources d’alimentation actuellement disponibles ne pèsent pas plus de 5 kg.

Le soudage MMA est très apprécié par les bricoleurs car les seules pièces requises sont la source d’alimentation et les baguettes de matériau d'apport. Aucun gaz de protection n’est nécessaire, et le dispositif fonctionne généralement sur le courant d'une simple prise électrique domestique.

Électrodes de soudage MMA

Une électrode de soudage est une baguette rigide de longueur fixe, composée de matériaux destinés à fondre dans le bain de soudure. Elle possède une tête de fixation qui se place sur le porte-électrode. L’autre extrémité de l'électrode représente la tête d’allumage qui est frottée sur la pièce ouvrée afin d’amorcer l’arc. La qualité ou le nom commercial de l’électrode est indiqué à proximité de la tête de fixation dans le revêtement. Généralement, l’ID de classe AWS est également mentionné.

Le diamètre de l’électrode de soudage indique le diamètre de la tige métallique à l’intérieur de l’électrode. Le revêtement sur la surface de cette tige a pour but de protéger l’environnement de soudage des effets de l’air ambiant, de produire un laitier pour protéger la soudure et de faciliter la création de l’arc.

Technique de soudage MMA

Avant le soudage, il est recommandé de vérifier l’état de la source d’alimentation, des câbles, du porte-électrode et de la pince de masse. Si le poste à souder est doté d’un panneau de fonctions et d’une commande à distance, leur fonctionnement doit également être vérifié. Le diamètre et la qualité des électrodes de soudage doivent être contrôlés et correspondre à la pièce ouvrée. Le revêtement de l’électrode doit être intact.

Pour démarrer le soudage, le soudeur frappe sèchement la base de la rainure avec l’électrode de soudage. Il ramène ensuite l’électrode de soudage au début sans allonger l’arc, puis déplace l’électrode d’un geste fluide tout en surveillant la largeur du bain de soudure en fusion. L’électrode de soudage doit être déplacé avec la poignée orientée vers l’avant. La limite du laitier formé est visible après la soudure en fusion. Elle doit se trouver derrière la soudure en fusion. La distance entre la limite du laitier et la soudure en fusion peut être ajustée en modifiant le courant de soudage et l’angle du porte-électrode.

Pendant le soudage, il est capital de rester concentré sur la longueur de l’arc et de la maintenir aussi courte que possible. La longueur de l’arc augmente facilement par suite de la réduction de la longueur de l’électrode pendant le soudage. Le mouvement peut être quelque peu difficile à contrôler au début, mais vous vous y habituerez très vite.

Une fois que l’électrode de soudage s’est entièrement consumée, retirer le laitier de la soudure précédente et le nettoyer avec une brosse métallique. Allumer l’électrode suivante légèrement en avant de la soudure précédente, puis la ramener sur celle-ci pour poursuivre le soudage.

Pour interrompre l'arc, ramener légèrement l’électrode de soudage vers le bain terminé, puis la soulever franchement de la pièce ouvrée.

Fermer

Caractéristiques techniques