Soudage TIG

Applications, équipements et techniques

En soudage TIG (Tungsten inert gas), l’arc de soudage se forme entre une électrode de tungstène réfractaire et la pièce ouvrée. Le gaz de protection est toujours un gaz inerte qui n’affecte pas le processus de soudage. En règle générale, ce gaz est de l’argon. Celui-ci protège contre l’oxygénation le bain de soudure en fusion ainsi que l’électrode de la torche.

Aucun matériau d’apport n’est nécessaire en soudage TIG. L’assemblage des pièces peut également être réalisé par la fusion des bords. Si un matériau d’apport est utilisé, il est alimenté manuellement dans le bain de soudure en fusion et non par le biais de la torche de soudage, comme c’est le cas en soudage MIG/MAG. Par conséquent, la torche de soudage TIG a une structure totalement différente d’une torche MIG/MAG.

Il existe diverses méthodes de soudage TIG, par exemple TIG DC (courant direct), TIG AC (courant alternatif) et TIG pulsé.

Applications du soudage TIG

Les principales applications du procédé TIG sont le soudage de pipelines et de tuyaux. Cependant, il est également utilisé dans de nombreux secteurs tels que l’aviation et l’aérospatiale, ainsi que les industries de tôlerie pour le soudage de matériaux particulièrement fins ou de matériaux spéciaux comme le titane.

Le soudage TIG convient au soudage manuel et mécanique et peut également être utilisé avec les robots de soudage.

Équipement de soudage TIG

L’équipement nécessaire au soudage TIG se compose d'une source d'alimentation, d'un câble de masse, d’une torche de soudage et d’une bouteille de gaz protecteur ou d’une interface pour le circuit de distribution de gaz. L'appareil peut également comporter une unité de refroidissement par liquide. Aucun dévidoir n’est nécessaire puisque le matériau d’apport est alimenté à la main.

Technique de soudage TIG

Le soudage TIG est utilisé lorsque l’aspect visuel de la soudure est important. Ce critère présente des besoins particuliers de précision du soudage. En outre, le soudage TIG est plus exigeant que les autres méthodes car il nécessite de contrôler un plus grand nombre de paramètres. En soudage TIG, la torche est déplacée avec un bras tandis que l’autre bras déplace le matériau d’apport sur le bain de soudure en fusion. Un soudeur TIG doit donc contrôler avec précision ses deux bras et il est impossible de s'aider du deuxième bras pour soutenir la torche comme en soudage MIG/MAG.

Ces critères particuliers rendent le soudage TIG plus difficile, notamment au début. Toutefois, les bras s’habitueront vite à la précision du mouvement, et le soudage TIG deviendra rapidement une routine. Néanmoins, cette méthode de soudage est généralement pratiquée par des soudeurs spécialisés.

Le soudage TIG est réalisé avec un mouvement de poussée de la torche. Le matériau d’apport peut être alimenté sur la soudure en goutte à goutte ou en continu, en maintenant le fil d’apport constamment dans le bain de soudure en fusion.

Fermer

Caractéristiques techniques