Risques et sécurité en matière de soudage

Pourquoi la sécurité du soudage est-elle importante et comment éviter les risques de soudage les plus courants

Utilisez toujours un équipement de protection approuvé

Comme beaucoup de métiers de l'industrie, le soudage à l'arc présente de nombreux risques. Toutefois, le soudage reste un procédé sûr, à condition qu'une évaluation des risques appropriée soit réalisée, que ses consignes soient observées et qu'un équipement de protection soit utilisé. Utilisez toujours un équipement de sécurité de soudage approuvé.

Lumière vive/rayonnement ultraviolet lors du soudage

Un arc est le symbole le plus connu du soudage, mais derrière la beauté de la lumière et des étincelles se cache également le danger. Le fait de regarder un arc sans protection oculaire peut dégrader la vue de manière permanente, et même une courte exposition peut brûler la surface de l'œil et provoquer ce que l'on appelle un « coup d'arc » ou « flash ». Les rayonnements ultraviolets et infrarouges, et les éléments visibles, tels que les projections de chaleur, peuvent endommager les yeux et brûler la peau non protégée.

Protection des yeux lors du soudage

Les yeux du soudeur nécessitent une protection efficace et approuvée sous la forme d'un masque de soudage approuvé et d'un verre filtrant de soudage. Les verres Kemppi ADF (filtre auto-assombrissant) et les verres filtrants passifs (verres filtrant de soudage colorés approuvés) pour les visières de soudage offrent une protection à 100 % contre les rayons ultraviolets.

Les casques ou les visières de soudage sont portés plus longtemps. Leur degré de protection, leur poids et leur équilibre varient considérablement ; il est donc important de sélectionner un modèle et un niveau de protection adaptés à votre usage et à vos conditions personnelles. Les masques de soudage avec visière à assombrissement automatique facilitent et accélèrent le travail du soudeur tout au long du procédé de soudage.

Protection des poumons lors du soudage

Un masque de soudage ou une visière peut être équipé en option d'un joint facial. Ils offrent un système de ventilation permettant un apport d'air respirable qui protège le soudeur d'une exposition quotidienne à des fumées et des gaz toxiques jugés cancérogènes, c'est-à-dire des produits chimiques connus pour provoquer des cancers. Ces systèmes de ventilation sont appelés respirateurs du soudeur et systèmes PAPR. Un respirateur complet se compose d'une unité de filtrage, d'un ensemble de tuyaux et d'un couvre-tête. Les respirateurs font l'objet d'une classification officielle selon le degré de protection qu'ils apportent aux soudeurs, c'est-à-dire selon le volume d'air contaminé présent dans l'environnement de soudage qu'ils parviennent à exclure. Cette classification n'évalue pas simplement l'efficacité du filtrage d'un système. Il s'agit de l'indice de fuite combiné total mesuré du système respiratoire, et il est appelé indice de performance de fuite totale vers l'intérieur (TIL, Total Inward Leakage). La gamme de produits

Kemppi Gamma GTH3 offre un niveau de protection TIL maximal contre les fuites vers l'intérieur d'une efficacité de 99,8 %.

Parcourir les équipements de sécurité de soudage Kemppi

Les masques de soudage dotés de visière à obscurcissement automatique facilitent et accélèrent le travail du soudeur tout au long du procédé de soudage.

Fumées et gaz de soudage toxiques

Nous respirons en moyenne 4 000 litres d'air en 8 heures de travail. Dans le même temps, un seul soudeur peut produire jusqu'à 40 grammes de fumées et de particules par heure de travail. Cette fumée de soudage est composée de gaz et de petites particules et peut contenir plus de 40 substances différentes provenant du matériau soudé, des métaux d'apport ou de surfaces, comme les peintures et les revêtements. Les fumées de soudage, dans l'ensemble, sont dangereuses pour la santé humaine et, en l'absence de protection, de minuscules particules de fumée peuvent pénétrer profondément dans la structure pulmonaire.

En outre, une exposition prolongée à la contamination atmosphérique et aux cancérogènes peut entraîner des problèmes de santé à long terme, notamment le cancer et des maladies respiratoires. Les maladies pulmonaires professionnelles peuvent être évitées en utilisant une protection respiratoire de soudage appropriée.

Si les précautions de sécurité appropriées sont appliquées, l'exposition aux fumées et aux gaz peut être contrôlée :

  • Assurez-vous que la zone de soudage est correctement ventilée pour empêcher les fumées et les gaz de pénétrer dans la zone de respiration et dans la zone générale.
  • Les soudeurs doivent toujours porter un respirateur de soudeur approuvé.

Travailler dans un espace confiné

Dans certaines situations, un soudeur doit travailler dans un espace confiné tel que des réservoirs, des tuyaux et des fosses. Dans ce type de lieux, les gaz inertes et certaines réactions chimiques courantes peuvent diminuer la quantité d'oxygène, voir l'éliminer complètement. Examinez toujours s'il est possible de travailler sans pénétrer dans un espace confiné. L'évaluation des risques doit être effectuée avant de travailler dans des espaces confinés où le niveau d'oxygène de l'atmosphère peut descendre en dessous de 17 %.

Si vous devez entrer dans un espace confiné :

  • Portez un respirateur de soudage approuvé ou un masque anti-fumée de soudage.
  • Assurez-vous de bien connaître le plan de sauvetage d'urgence.
  • N'utilisez pas d'alimentations en oxygène, car elles font courir un risque d'incendie très grave.
  • N'oubliez pas que la plupart des gaz de soudage, y compris tous les gaz inertes, n'ont pas d'odeur et peuvent déplacer l'air respirable.
  • Assurez-vous que les tuyaux de gaz de protection et les connecteurs sont hermétiquement fermés.
  • Ne travaillez jamais seul.

 

La chaleur, le feu et les brûlures

impliquant des des matériaux inflammables dans la zone de travail constituent la cause la plus courante d'un incendie. Pour éviter les risques d'incendie, il est nécessaire de retirer tous les matériaux inflammables, comme le bois ou le tissu, de la zone de travail. N'oubliez pas que la chaleur et les étincelles peuvent parcourir une distance considérable.

Assurez-vous toujours de connaître le plan d'urgence et l'emplacement des extincteurs en cas d'incendie. Les extincteurs doivent se trouver à proximité de la zone de soudage. Si tous les matériaux inflammables ne peuvent pas être retirés de la zone de travail, une surveillance des risques d'incendie doit être réalisée pendant toute la durée du soudage et 60 minutes minimum après la fin du soudage afin de contrôler les étincelles. La zone de soudage peut également être séparée de l'environnement par une couverture ou une tôle ignifuge.

Les brûlures dues à éclaboussures, bien que non graves, sont très courantes chez les soudeurs. Elles sont parfois appelées le « tatouage du soudeur ». Si le cou du soudeur n'est pas correctement protégé, ce dernier peut subir des rayonnements ultraviolets provoquant une brûlure appelée le « col du soudeur ». Une exposition prolongée peut provoquer des dommages permanents. Protégez toujours les zones cutanées exposées avec des vêtements appropriés.

Les blessures peuvent être évitées en utilisant un équipement de protection individuelle (EPI) et en recouvrant complètement le corps pendant le soudage. Des gants épais et des vêtements ignifuges à manches longues doivent faire partie de l'équipement de base de tout soudeur.

Choc électrique

Les décharges électriques sont un risque grave et immédiat pour les soudeurs. Elles peuvent provoquer des blessures graves, voire la mort. Il existe des moyens de réduire le risque d'électrocution lors d'un soudage :

  • Assurez-vous toujours que l'équipement est inspecté et fonctionne correctement. Aucune pièce endommagée ne doit être utilisée.
  • N'utilisez que des équipements que vous connaissez et que vous savez utiliser. En cas de doute, ne travaillez pas avec l'équipement.
  • La réparation et la maintenance de l'équipement ne doivent être effectués que par des ateliers de réparation agréés.
  • Utilisez uniquement des gants de soudage propres et secs. Ne mettez pas en contact les parties métalliques d'un porte-électrode avec la peau ou des vêtements mouillés.
  • Portez des vêtements qui couvrent entièrement votre corps.
  • Utilisez une plate-forme sèche comme un tapis ou une palette en bois pour ne pas être en contact avec des surfaces mouillées ou conductrices.

 

Dangers physiques

L'ergonomie gagne du terrain, également en soudage. Les chutes, les trébuchements et les glissades sont l'une des principales causes des accidents signalés. D'un autre côté, le soudage comporte aussi d'autres dangers physiques, par exemple des risques d'écrasement pour les doigts et les orteils. Un équipement de protection individuelle (EPI) adapté vous protège contre les risques de blessures. Les casques anti-bruit et les bouchons d'oreilles vous protègent du bruit. Les casques de sécurité protègent la tête contre les chutes ou les objets tranchants.

Garder l'environnement de travail propre et dégagé des obstacles et des dangers facilite le travail d'une équipe de soudeurs. Le choix des équipements de soudage doit se baser sur les besoins inhérents au travail concerné et à l'espace de travail. La facilité de déplacement de l'équipement est un critère important et permet un travail plus rapide, plus sûr et plus efficace.

 

Dangers présents dans les procédés de soudage selon SFS-EN ISO 4063 

Découvrez des procédés de soudage

Soudage MIG/MAG

Soudage MIG/MAG

Le soudage MIG/MAG est un procédé de soudage dans lequel le fil d'apport est introduit à une vitesse définie à travers une torche de soudage dans un bain de soudure protégé par un gaz de protection.

Soudage TIG

Soudage TIG

Le soudage TIG est un procédé de soudage manuel qui consiste à introduire le fil d'apport à la main dans le bain de soudure protégé par un gaz de protection.

Soudage à la baguette

Soudage à la baguette

Le soudage à la baguette, également connu sous le nom de soudage à l'arc à l'électrode enrobée (soudage MMA) ou de soudage à l'arc métallique protégé (SMAW), est un processus de soudage à l'arc manuel dans lequel un arc électrique est frappé entre une électrode métallique et la pièce ouvrée.

Soudage robotisé

Soudage robotisé

Le soudage robotisé ou le soudage automatisé automatise le procédé de soudage. Le soudage robotisé peut être utilisé dans plusieurs procédés de soudage comme le soudage MIG et TIG.

Autres méthodes de soudage

Autres méthodes de soudage

D'autres procédés de soudage sont plus rares, tels que le brasage MIG et le soudage au laser, par immersion, plasma, par points, par friction et par explosion.

Le précurseur du soudage à l'arc

Kemppi fait figure de leader en matière de conception au sein de l'industrie du soudage à l'arc. Par l'optimisation continue de l'arc de soudage, nous nous engageons à améliorer la qualité et la productivité du soudage. Kemppi propose des produits, des solutions numériques et des services avancés pour les professionnels, qu'ils soient employés dans des entreprises de soudage industriel ou entrepreneurs individuels. La facilité d'utilisation et la fiabilité de nos produits constituent nos principes directeurs. Afin de rendre disponible notre expertise à un niveau local, nous travaillons avec un réseau de partenaires hautement qualifiés couvrant plus de 70 pays. Basé à Lahti, en Finlande, le groupe Kemppi emploie presque 800 professionnels dans 17 pays et réalise un chiffre d'affaires de 140 millions d'euros.

Kemppi – Designed for welders

Fermer

Caractéristiques techniques